Ayant déménagé depuis un an, avec mes voyages et autres aventures, je n’ai pas eu le temps de bien explorer autour de la maison et découvrir ce terrain de jeu qui s’offre à moi.

Décidé à varier les plaisirs des chemins autour de Chambéry, cette journée était tournée sous le signe de l’aventure et la recherche du (nouveau) saint Graal… Suivez-moi dans ce premier opus, sur Endurotribe, en quête d’exploration et d’évasion…

 

 

Mini aventure, maxi plaisir

A 5 minutes de chez moi, j’avais repéré depuis un moment une crête. Sur la carte, seul un chemin incomplet se dessinait, il s’agirait pourtant du parfait ride “maison” (avec 800 m de D+/-), allons donc voir ce qu’il se passe dans cette forêt et voir si un tracé est possible…

C’est en mode freeride que j’entame cette mission, puis je tombe sur une piste qui ne m’est pas inconnue, celle-ci m’amènera au départ de la crête.

J’arrive au sommet après une marche infernale dans la neige. Reste maintenant à trouver un single bientôt totalement effacé de la carte IGN et Géoportail. J’observe, cherche, aucun de départ de chemin. Je coupe donc tout droit, il doit être plus loin. Se perdre en pleine forêt comme si j’étais à l’autre bout du monde m’a toujours éclaté. D’ici je peux voir le toit de ma maison et pourtant je suis là, complètement perdu dans une forêt que je ne connais pas, une falaise d’un côté, bloqué dans la végétation… Pas besoin d’aller très loin pour rigoler !

Et là, surprise… Je tombe nez à nez avec elle, une belle trace, chaotique, mais bien présente et visible. Aucun balisage mais elle semble se diriger plein Nord, la pente est forte, ça sent bon, j’y vais. Le plus marrant dans le fait de s’embarquer dans un single inconnu est de l’imaginer s’arrêter d’un coup ! Obligeant ainsi à faire demi-tour ou terminer en coupant à travers champs et forêt.

Voilà dix minutes que je descends dans un flow et une pente parfaite… Le single continue en falaise donnant à voir tout Chambéry. C’est incroyable de ré-ouvrir un chemin pareil, un chemin qui n’a pas dû voir un piéton depuis des années. Après plusieurs minutes et une fin incroyable je retombe sur la piste de départ ! A deux pas de la maison, avec 650 m de D-, il suffisait de se perdre et chercher pendant 2 heures pour tomber sur ce fameux singletrack ultra technique et joueur.

Amis chambériens, Il va falloir y retourner avec râteaux et d’autres outils, je viens de découvrir “LA” nouvelle boucle enduro de fin de journée à deux pas de chez vous !

 

 

La journée en vidéo

Article lu 10 596 fois. Merci !