Dans un monde où tout va vite, où chacun de nous courent sans cesse après le temps, assis là, j’observe et apprends. Plus qu’une rencontre, il s’agit là d’un retour au source, Patrice est un passionné, amoureux de son environnement…

Texte : Rodolphe Pasciuto # Photos : Oqamy

 

 

En quête de sens

Cette passion pour la montagne ne peut se limiter à une pratique sportive. Les saisons, les odeurs, cette incroyable sensation de parcourir ces collines verdoyantes et rocheuses qui changent de peau au fil des saisons me font sentir vivant. Le vélo de montagne est pour moi un superbe outil pour parcourir notre monde et ses montagnes humblement et respectueusement. Il permet de s’évader, méditer, laisser son esprit filer au rythme du vent balayant les sommets doucement gravis. Chaque moment passé là-haut est unique. Je me souviens de chaque montagne et chaque forêt parcourues, de chaque changement météo, de chaque sentier roulé. Il serait impossible pour moi de vivre sans cette nature, je m’estime redevable d’elle, nous vivons grâce à elle. Si fragile, elle réclame notre respect et notre bienveillance.

La rencontre avec un berger était incontournable. Patrice est un philosophe, poète et écrivain. Il accompagne son troupeau tous les jours et par tous les temps durant 4 mois de l’année en altitude. Selon lui, la montagne n’est pas qu’ un simple objet professionnel mais un élément nécessaire à son épanouissement.

img_2120

Assis là, il médite. Il écoute et apprend d’elle chaque jour.

Je tenais à connaître et découvrir cette vie de berger, comprendre son amour pour la montagne et les animaux. Lui à pied, moi à vélo, nous nous ressemblons. Les yeux grands ouverts nous évoluons dans un même milieu naturel qui nous passionne et nous rassure tant par sa beauté et son histoire, que pour le bien être qu’il nous apporte. Le respect de ce lieu en devient donc inévitable et primordial.

Ce film ne relate pas simplement qu’une sortie de vélo de montagne, les trois jours passés à la recherche de ce berger étaient un véritable retour aux sources, emprunt d’un mélange de sensations et d’émotions agréables.

Rodolphe

 

Le temps des Montagnes – Le film

Article lu 7 528 fois. Merci !