C’est l’été ! les nouveautés pleuvent, parfois au point de ne plus savoir où donner de la tête. Pas de panique : on prend le temps, on se pose, et on met en perspective ce que chacun peut proposer de nouveau.

En la matière, Trek fait parler. En l’espace de quelques semaines, la marque américaine a re-dessiné les contours de sa gamme Trail, All Mountain et Enduro… Avec un certain usage des différentes dimensions de roues. Une vague qui interpèle tout le monde.

Trek Slash en 29, Trek Remedy en 27,5 et Trek Fuel EX en 29/27,5+… Coup d’oeil intéressé sur ce que la gamme Trek 2017 propose !

Photos : Trek / Sterling Lorence

 

 

Trek Slash 9.9 in Squamish, BC, June 2016

Trek Slash

Les premières images du nouveau Trek Slash sont apparues alors que chez Endurotribe, l’essai du Yeti SB5.5C battait son plein. Autant dire que le nouveau venu et ses grandes roues nous a tapé dans l’oeil. C’est d’ailleurs sa présentation qui participe, en partie, à l’idée qui nous anime actuellement…

Après une première vague mitigée, le 29 pouces revient à la charge sur les segments Enduro. 2017 semble bien nous réserver une nouvelle génération de vélo à grandes roues. Pour quoi faire ?

Avec le Slash, Trek prend le parti de concevoir un vélo d’Enduro avant tout dédié à la compétition. Celle qui se déroule à haute vitesse, sur terrain défoncé, engagé. Là où les fractions de seconde valent de l’or. Elle met donc plusieurs principes dans la balance. Ils définissent certaines des nouvelles lignes Trek 2017…

Au delà des lignes, quelques valeurs interpèlent. En matière de géométrie notamment. Le parti-pris d’usage d’un pédalier mono-plateau, exclusivement, permet à Trek d’annoncer des bases qui restent à une longueur raisonnable, sous les 435mm. Surtout, l’angle de direction oscille entre 65,1 et 65,6°, en fonction de l’ajustement Mino Link privilégié.

Slash 29 geo

Pour le reste, les côtes sont proches du Yeti SB5.5C essayé avec succès. De quoi étayer deux idées. La première concernant le fait que l’on puisse effectivement esquisser les contours d’une nouvelle génération d’enduros 29 pouces. Le Trek Slash y prendrait part. La seconde au sujet du comportement supposé de ce nouveau venu sur le terrain.

Rien ne certifie qu’il soit de la même trempe que le Yeti SB5.5C et sa capacité à gommer les défauts que l’on connait aux grandes roues. Mais il y a sur la table de quoi aiguiser notre curiosité. D’autant que la disparition du système Full Floated cher à la marque s’accompagne d’un commentaire intéressant.

“Les amortisseurs ont évolué ces derniers temps. Amortissements plus dynamiques et sensibles. Ressorts pneumatiques plus raffinés comme le permettent les technologies Debonair et Evol. Ils atteignent les niveaux de performance que l’on visait avec le Full Flaoted et les précédents amortisseurs.”

De quoi espérer que la dynamique du vélo aille de paire avec la géométrie prometteuse du nouveau Trek Slash. C’est, du moins, la condition sine qua non que nos derniers essais nous ont poussé à vérifier. Le terrain nous en dira tant !

Pour l’instant, il est certain que le Trek Slash roule avec les pilotes du team Trek Factory Racing. René Wildhaber, Tracy Moseley, Katy Winton et Casey Brown en tête sur les manches EWS auxquelles ils participent.

En magasin, deux modèles et un kit cadre sont prévus. Les Trek Slash 9.8 et 9.9RSL partagent le même cadre carbone disponible en quatres tailles. Les commandes sont d’ores et déjà ouvertes pour les premières livraisons annoncées début octobre.

 

 

Trek Remedy launch in Squamish, British Columbia. June 2016.

Trek Remedy

Avec l’arrivée d’une telle machine, que devient le Trek Remedy ? Pour mémoire, c’est lui, dans sa version 29 pouces, qui a inspiré le développement du nouveau Trek Slash. Les pilotes de la marque lui préféraient jusqu’alors ses grandes roues : lui octroyant une fourche à grand débattement, un amortisseur à bonbonne et des pneus costauds.

Toujours est-il que, le désormais 150mm de la marque prend un autre tournant. Celui du vélo en 27,5 uniquement, qui s’adresse aux bons vivants. Ceux que l’amusement concerne avant tout. Ceux pour qui jouer est même indissociable de la performance.

Parmis les 5 modèles de Remedy disponibles, les 9 (3499€ – 14,15kg) et 9.9 (7999€ – 12,6kg) se déclinent en version RSL, pour Race Shop Limited. Les versions destinées à la compétition de la gamme Trek. Avant ça, la gamme débute par le Trek Remedy 7 (2999€ – 14,65kg).

 

 

Trek Fuel EX in Squamish, British Columbia, June 2016

Trek Fuel EX

Le Slash désormais tête de proue de la gamme, le Remedy juste en dessous qui gagne en débattement et en rigidité pour “s’enduriser,” la place est toute trouvée pour permettre au nouveau Trek Fuel EX de faire son entrée.

Ce Trail de la gamme Trek se mue en petit All Mountain bien plus agile et agressif que précédement. Plusieurs détails clés permettent cette progression vers un usage plus ludique tel qu’on l’apprécie…

Surtout, le nouveau Trek Fuel EX permet désormais l’usage de roues en 29 pouces… Ou 27,5+ ! À l’image du Specialized Stumpjumper présenté il y a peu, il y a donc un choix à faire, et de nouvelles expériences à vivre.

D’autant que 7 modèles de Trek Fuel EX sont disponibles, du 5 (14,65kg – 1999€) au 9.9 (11,34kg – 7999€). Les 27,5+ sont eux au nombre de 3. Le Trek Fuel EX 27,5+ se situe au niveau 5 (prix à confirmer, 14,94kg), 8 (prix à confirmer, 14,15kg) et 9.8  (prix à confirmer, 12,88kg).

Article lu 18 550 fois. Merci !