Vars… Les plus assidus – et anciens – de la pratique Enduro française connaissent. Pendant des années, la station des Hautes Alpes a été le théâtre de ce qui reste dans les esprits comme une des très belles étapes des Enduro Series. entre 2005 et 2010, les sous-bois et alpages verdoyants de la Foret Blanche proposaient leurs terrains alpins typiques des alpes du sud, à l’occasion de la Pure Ride.

Depuis, les lieux se faisaient plus discrets en matière d’événement VTT, et d’Enduro en particulier. De l’eau a eu le temps de couler à la fontaine du parvis de l’office de tourisme de la station. À tel point que certains d’entre nous pouvaient exprimer, ça et là, une certaine nostalgie et des conjectures pour qu’un jour, la magie opère de nouveau.

Dans l’esprit, c’est chose faite avec le retour d’un événement Enduro sur les pentes des Claux, au coeur de la station. C’est la RiderZ de Vars 2016 – sous l’égide d’une équipe d’organisation bien connu pour sa convivialité sans prétention – qui a relevé le défi en ce week-end bien chargé des 9 et 10 juillet 2016. Lionel Beccari – fidèle de l’équipe organisatrice – et Quentin Arnaud – vainqueur de l’épreuve – nous en disent plus…

 

 

Le CR de la course…

” Après la première manche “humide” de la RiderZ 2016, place au soleil ! Cette fois, il faisait beau. Idéal pour les participants, impatients de revenir sur le domaine de Vars la Forêt Blanche qui jusqu’en 2010 était une classique des Enduro Series, et qui avait même servi de support à un enduro des nations.

Au programme de cette RiderZ de Vars 2016, une manche de placement le samedi permettant d’établir une certaine fluidité pour les 4 spéciales au programme du dimanche. Les participants s’élançent comme le veut la tradition de la RiderZ, uniquement en départ individuel et toutes les 30 secondes. C’est aussi l’occasion, dès le samedi soir, de dresser une première tendance des forces en présence.

ET - RiderZ Vars 2016 -4

Quentin Arnaud (Niner Bikes) y réalise le meilleur chrono et le dimanche, l’actuel 9e de la Coupe de France, en état de grâce sur le domaine de Vars, ne lâche rien et impose son rythme sur chacune des spéciales.

Au final, le verdict du chrono est intraitable et le rider Niner Bikes s’impose avec une avance totale de 38 secondes sur le second Edwin Le Gallic (Massilia Bike Project) et de 42 secondes sur le 3e Thomas Decugis (Team AJP).

ET - RiderZ Vars 2016 -6

Chez les dames Marine Gauchat l’emporte de 5 petites secondes face à Jade Chauvin, la 3e étant la surprenante Mathilde Barthelemy (Massilia Bike Project), plus jeune participante de la compétition.

ET - RiderZ Vars 2016 -5

En marge, et initialement invité en tant qu’ouvreur, Christian Taillefer – qui a marqué l’histoire de la station de Vars avec son record de vitesse à 212 km/h en KL VT –  s’est finalement décidé à participer pour partager cet instant avec son fils Cédric, dont c’était la première compétition de VTT. Il n’avait plus participer à une course depuis 6 ans. Et même sans entrainement, l’emblématique Christian Taillefer a prouvé qu’il avait gardé un sacré coup de guidon : 12e chrono dans la première spéciale.

Son fils Cédric, a dut lui récupérer quelques talentueux gène de son père. Jusque-là, il ne faisait que du BMX. Il prend à 14 ans, et pour son baptême en VTT, une 18e place scratch lors de la 1ere spéciale et la seconde place du classement jeune à 3 secondes du vainqueur Thimoté Mille….

ET - RiderZ Vars 2016 -2

Après des escapades alpestres à Orcières 1850, Superdevoluy ou Valmorel, c’était une première pour la RiderZ sur Vars… Mais à la vue et aux dires des participants, certainement pas la dernière ! Les spéciales ont plu et l’ambiance, comme toujours sur la RiderZ, sont de bons repères pour motiver les troupes…” 

Lionel Beccari, équipe organisatrice

 

 

ET - RiderZ Vars 2016 -8

Les impressions du vainqueur

Cela fait toujours plaisir de venir sur une classique comme la RiderZ. Un évènement toujours très sympathique avec une superbe ambiance. Ici, pour une première, les tracés étaient géniaux et on s’est bien tiré la bourre entre collègues. On se connait tous bien en roulant ensemble toute la saison, c’était vraiment génial.

Le warm up du samedi m’a mis en confiance mais je me suis dit ne t’enflamme pas pour autant. Le dimanche, on passait à 4 chronos. Finalement, tout s’est bien enchainé à l’exception d’une frayeur sur la 2e spéciale avec un souci de frein mais c’est ensuite rentré dans l’ordre.

Je n’avais jamais eu l’occasion de venir à l’époque de la Pure Ride des Enduro Series car je venais juste de commencer l’enduro quand ils ont arrêté. Là je me suis dit “c’est l’occasion” on va retrouver les bons trails. Je connaissais surtout en ski l’hiver, mais alors là en VTT les singles étaient magiques.

Maintenant, place à l’EWS italienne de la Thuile. Ensuite, je vais essayer de rester dans le Top 10 du général des Enduro Séries puisque c’est la première saison que je l’intègre, et je vais faire le max pour y rester avec les deux dernières manches qui restent.” 

Quentin Arnaud, vainqueur de la RiderZ de Vars 2016

Article lu 2 963 fois. Merci !