Jusqu’ici, la saison 2016 de Jared Graves n’était pas un franc succès. Chaîne cassée par deux fois au Chili. Épaule démise en Argentine. Crevaisons en Irlande et Italie… Sans ça, l’Australien n’était jamais apparu au niveau qu’on lui connaissait par le passé.

Il se pourrait bien que la roue tourne, puisqu’il occupe la tête du classement provisoire de cette EWS Aspen 2016, cinquième manche de la saison… Et avec la manière ! Trois premières places sur trois spéciales possibles. Carton plein et 21s d’avance pour le pilote Specialized.

Au second rang, Nicolas Lau capitalise aussi après sa crevaison dévastatrice de La Thuile. Il démontre qu’il est une nouvelle fois très à l’aise sur son Cube Stereo 29 pouces.

Le Colorado et son premier jour de course est décidément une terre de rédemption, puisque le podium provisoire est complété par un autre revenant. Martin Maes, blessé au poignet ces dernières semaines, pointe à 31s du leader.

Il s’en est d’ailleurs fallu de peu pour qu’il soit plus haut encore dans la hiérarchie. Comme nous le craignons en introduction à cette compétition, la poussière et la vitesse font des ravages. Dans la dernière du jour, le Belge du team GT a chuté, heureusement sans gravité. Il rattrapait alors le pilote qui le précédait…

 

 

There's no doubting Richie is experiencing some discomfort

Certains serrent les dents

Cette première étape nord américaine semble d’ailleurs être un tournant de la saison. Du moins, les tracés atypiques semblent poser des soucis à certains, et non des moindres.

Richie Rude en tête. Suite à sa chute en reconnaissance, le leader du général pointe au 40ème rang du jour. Nul doute que son épaule démise porte préjudice à sa prestation.

Autre pilote du top 10 mondial en difficulté : François Bailly-Maitre. Le pilote BMC s’est lui aussi fait remarqué aux reconnaissances. Points de sutures à l’avant bras et inhabituelle 27ème place provisoire.

Après leurs mésaventures, les deux ont dû faire une croix sur le second jour de reconnaissance. Ils partent donc “à vue” sur les spéciales de ce dimanche.

De son côté, Sébastien Claquin aurait presque de la chance. l’espoir U21 s’est luxé un doigt et roule la main bandée. À la longue, de quoi l’obliger à lever le pied et laisser filer Adrien Dailly au classement provisoire de la catégorie… Mais toujours de quoi signer des temps stratosphériques pour les deux jeunes frenchies. Le pilote Lapierre serait dans les dix, et le pilote Rocky Mountain, dans les trente..!

 

 

Anneke Beerten deep in concentration before stage 3

Coup d’oeil chez les dames

À l’image des hommes, la course féminine n’était pas loin de réserver quelques surprises. Anneke Beerten est sur le retour. La pilote GT a notamment signé deux bons temps avant de faiblir dans le troisième chrono du jour.

C’est donc Isabeau Courdurier qui conserve sa place de dauphine derrière l’intouchable Cécile Ravanel. la pilote Commençal qui a stratégiquement géré la journée comme il se devait : un premier chrono court (4min) à peine plus rapide que la concurrence… Puis deux chronos plus longs (9 et 16min) pour cumuler jusqu’à 53s seconde d’écart au classement du jour.

 

 

Remy Absalon has had a consistent day and pushed hard in the aspens to 7th overall

Un dimanche qui promet

Chez les hommes, ce samedi déjà, le classement provisoire est une somme de temps très serrés. Il suffit de jeter un oeil aux places en spéciale des pilotes du top 10 pour s’en convaincre. Mis à part Jared Graves, tous ont plus ou moins eu leur moment fort et faible de la journée.

Mais au final, sept petites secondes séparent Martin Maes – 3eme – de Rémy Absalon – 8eme. Sachant que dans l’intervalle se classent notamment Damien Oton et Jérôme Clementz – par ailleurs victime d’une crevaison en fin de première spéciale – en bagarre pour le classement général de la saison.

À ce sujet, en l’état actuel des choses, rien n’est fait. Si les choses devaient en rester là, Damien Oton – 5ème – reprendrait 295 points – sur les 390 de retard – qu’il compte sur Richie Rude – 40ème. 

Autant dire que le classement va encore évoluer ce dimanche. Notamment parce que les spéciales s’annoncent plus contrastées encore. La spéciale 4, 900m de D- sur 8km risque fort de secouer une nouvelle fois le cocotier. Tandis que les deux suivantes, clairement courtes et engagées dans les pentes poussiéreuses, risquent fort de mettre les nerfs de certains à rude épreuve.

Affaire à suivre ce dimanche soir, autour de 20h heure française, puis ce début de semaine avec la traditionnelle analyse “Entre les chiffres” sur Endurotribe, bien sûr !

 

 

Résultats provisoires

EWS Aspen 2016 – Classement provisoire hommes

ET - provisoire Aspen 2016 Hommes

 

EWS Aspen 2016 – Classement provisoire dames

ET - provisoire Aspen 2016 femmes

 

EWS Aspen 2016 – Classement provisoire Espoirs

ET - provisoire Aspen 2016 Espoirs

Article lu 6 445 fois. Merci !