On a testé les protèges-mains AVS

Vous vous demandiez peut-être ce que sont ces accessoires “bizarres” qui ornaient les guidons de Nico Quéré et Nico Vouilloz la saison passée… !? Et bien ce sont des protèges-mains AVS, développés pour le VTT par l’ancien Champion du Monde de Moto 125cc Arnaud Vincent.

Nous en avons reçu une paire courant décembre et nous en avons équipé notre Giant Reign de test.

T28A0515

Livrées avec une notice de montage claire, les protèges-mains se composent de trois éléments : une coque de protection en plastique rigide (Polypropylène), une tige en alu 6061 usiné CNC intégrant un serrage de type lock-on, et une vis pour fixer l’ensemble. Le tout sort à 110g sur la balance ; pas de quoi chipoter sur un vélo de montagne de 13-14 kg.

Pas besoin de vous faire un dessin pour comprendre que le montage est à la portée de tous, il suffit de démonter ses poignées et de faire coulisser la tige sur le cintre en butée de grip. Il suffit ensuite d’affiner l’inclinaison en fonction de la position de ses freins.

T28A0510

Loin d’être indispensable ni révolutionnaire (inspiré de la moto et déjà tenté par la marque UFO en VTT), ce produit est bien conçu et bien pensé. La finition est irréprochable. Il est particulièrement utile pour les cintres larges voir extra-larges (comme le 800 d’origine sur le Reign). Tout dépend de votre terrain de jeu bien entendu mais les protèges-mains se révèlent appréciables dans les sentiers étroits, peu roulés et “fermés” par la nature qui y a repris ses droits. Vos doigts seront protégés des ronces comme des arbustes bien costauds qui ont la fâcheuse tendance de vous claquer les doigts quand on prend trop “inter”. La coque plastique rigide est bien pensée et suffisamment souple pour se déformer légèrement à l’impact et ne pas stopper net le cintre.

Durant les sorties hivernales qui “pincent”, ce produit AVS joue aussi un petit rôle de pare-vent et vous permet de garder en descente les doigts un tout petit peu plus au chaud. A l’usage, le produit s’est révélé fiable ; on vous conseille tout de même de serrer la vis qui maintient la coque avec du frein-filet car avec les vibrations elle peut prendre un peu de jeu.

T28A0508

Côté look, comme souvent avec des produits originaux, on aime ou on déteste ; à ce sujet on a eu des avis très partagés. Autant depuis la selle, on ne trouve pas ça particulièrement esthétique, autant de face les protèges-mains apportent une “JMB touch” atypique et plutôt jolie au vélo. Question de goût.

T28A0520

T28A0505

Concernant la commercialisation, les protèges-mains AVS sont désormais distribués en magasin par Tribe Sport Group. Deux versions (déclinées chacune en 6 coloris chacune) sont proposées : 54,95 euros pour la version classique et 64,95 euros pour la version avec kit déco.

Le tarif est relativement élevé pour l’heure, plus cher que le même genre d’accessoire en moto, mais c’est certainement le prix à payer de l’exclusivité et de la petite-série… Détail qui a son importance pour certains pratiquants dans la décision d’achat, hormis la tige de maintien en alu, tout est fabriqué en France (emballage compris).

 

Le clip officiel de promo

Article lu 18 866 fois. Merci !