Epilogue d’une longue et intense saison d’Enduro nationale le week-end dernier à Tignes – Val d’Isère pour le 6ème et dernier round des Enduro Series – Coupe de France 7 idp.

La Haute Tarentaise fin août est toujours un coin de France où la météo peut jouer des tours, mais pour le coup la course s’est elle jouée du mauvais temps et s’est même déroulée sous un franc soleil samedi et des températures clémentes dimanche malgré un ciel nuageux.

a

d

Pour pimenter cette finale on pouvait compter aussi sur la participation de quelques pilotes du circuit international EWS comme Jérôme Clementz, Adrien Dailly , Cédric Ravanel , Nicolas Casadei ou Nicolas Quéré chez les hommes, ainsi que Cécile Ravanel et Isabeau Courdurier chez les filles.

i k

Ces pilotes ne vont pas manquer de jouer la gagne comme on s’y attendait puisque Clementz va l’emporter devant Dailly et Ravanel devant Courdurier.

f

e

Ils ont permis aussi d’étalonner le niveau français et de se rendre compte que la pépinière est toujours active et que de jeunes pilotes poussent fort derrière.

Le premier d’entre eux est sans aucun doute Sébastien Claquin qui, pourtant sous la pression de la plaque numéro 1 de leader de la Coupe de France, ne va pas craquer, ni face à Ludo Oget son challenger, ni face aux ténors du circuit mondial. Il va même remporter 2 spéciales sur 5 et s’octroyer ainsi avec panache le titre de vainqueur de la Coupe de France 2015.

h

Ludo Oget sera à sa poursuite tout le week-end mais devra finalement admettre la supériorité de son adversaire. Une blessure à la main dans la SPE 4 va même l’handicaper et l’empêcher de tenter sa chance jusqu’au bout. Le tout jeune Camille Servant en prenant la 4ème place à Tignes s’adjuge une belle 3ème place finale devant un plus ancien Yannick Pontal et un Baptiste Gaillot solide toute la saison.

Chez les filles la régularité a payé et Axelle Murigneux sauve le titre après une gestion parfaite de sa course face à Morgane Such et Anaïs Laroubine.

g

Victoires finales sans surprise en Master 1 de Gilles Doze et de Patrick Bonifay en Master 2, ils n’avaient qu’à gérer leur avance acquise avant le dernier round.

Chez les Juniors, c’est Valentin Brulas qui remporte un titre âprement disputé en ayant souvent montré le bout de son nez dans le top 10 Scratch. Belle satisfaction aussi pour les organisateurs de voir un plateau qualitatif de plus de 50 jeunes pilotes à chaque manche.

Le calendrier 2015 fut riche et varié et aura sans doute permis à chacun de trouver son format ou son étape de prédilection. Et l’Enduro Series aura en tous les cas connu une de ses plus belles éditions. Affluence max sur toutes les manches et tracés de grande qualité, il s’agit maintenant pour l’organisation de monter un calendrier au moins aussi consistant pour 2016, le même défi à relever tous les ans.

Les dates et les lieux seront dévoilés à l’occasion du prochain Roc d’Azur.

 

La vidéo du week-end

 

Les résultats du week-end

 

Le classement général 2015