Essai longue durée du Scott Genius LT 700 Tuned 2014/2015

Quentin Chevat 18 décembre 2014 20 3 997 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail
  • Tumblr

Publicité

Tournez la page (bouton en bas à droite sous la publicité) pour lire l’article…

Comparatif 2014/2015

Texte : Quentin Chevat/Adrien Mantez # Photos : QC

Avec 170 mm de débattement, le Genius LT est l’arme par excellence en matière d’Enduro VTT dans la gamme du constructeur helvétique Scott . Complètement repensé au printemps 2013 et doté de roues en 650B, nous avions eu l’occasion de prendre en main ce Scott sur les hauteurs de Davos. Au final, nous étions repartis avec quelques interrogations quant aux réelles aptitudes de ce beau bébé.

Afin d’appréhender au mieux la bête et tenter d’exploiter une bonne partie du potentiel d’un tel vélo en carbone, ultra léger et doté de 170 mm de débattement, Scott France nous a confié un flambant Genius LT 700 Tuned (la version la plus haut de gamme du Scott Genius LT) pour toute la saison 2014.

geniuslttuned2014

Genius LT 700 Tuned 2014

De quoi écumer pas mal de kilomètres à son guidon, aux six coins de l’hexagone et même plus : pentes de l’Atlas Marocain, Italie, Valais, Beaufortain, Haut-Languedoc, Pays-Diois, Grands Causses, Monts du Lyonnais, sans oublier nos sentiers habituels à deux pas de la Rédac’ (en photos dans ce test)…

T28A0723

T28A0266

2015 pointant le bout de son nez à vitesse grand V, il nous a paru pertinent et logique de compléter nos investigations après ce dernier Roc d’Azur en testant un bon mois durant, la version remaniée du 700 Tuned.

C’est donc principalement de ce vélo millésimé 2015 et de ses évolutions, que vous pourrez acquérir en magasin si ce test vous séduit et que le cœur/porte-monnaie vous en dit, dont nous allons discuter !

geniuslttuned2015

Genius LT 700 Tuned 2015

Essai grandeur nature

Qu’on se le dise, et c’est une question de goût toujours très personnelle, nous trouvons ce Genius LT Tuned splendide. La marque sait manier le carbone et se loupe rarement en matière de design, finitions et décoration de ses vélos. Le Genius LT  n’échappe pas à cette coutume.

La version 2015 est encore plus flashy que l’ancienne (qui alliait carbone mat et mix rouge orangé/orange) avec une combinaison de carbone mat et décos orange fluo. Ça pète, on ne passe pas inaperçu avec le Tuned… En revanche, à l’usage le carbone mat est comme souvent relativement sensible aux rayures. Ce n’est pas le tout d’être le plus beau, hein, il faut aussi que ça marche sur le terrain.

T28A9856

T28A9918

Le châssis 2015 utilise (comme son aïeul) un triangle avant et arrière entièrement carbone (en fibre HMX, la plus haut de gamme chez Scott). Les constructeurs font souvent des économies en optant pour un triangle arrière en alu  (les bases en général) y compris sur des vélos hors de prix à plus de 6000 euros ; ce n’est pas le cas du Scott Genius LT Tuned. Bon point.

T28A9897

Comme de plus en plus de vélos modernes, le Genius LT propose un système de géométrie ajustable. Grâce à une pièce intégrée à la biellette, on a le choix entre deux positions de fixation d’amortisseur qui permet de faire varier du même coup la hauteur du boîtier de pédalier de 7 mm et l’angle de chasse de 0,5 degré. Dans la « vraie vie », on ne change finalement que très rarement de position ; on a surtout roulé en mode « full attaque ». La position plus haute reste malgré tout intéressante lors de virées au long court et pour les régions vallonnées sans grosse pente.

T28A9880

T28A0124

geniuslttuned2015-geo1

geniuslttuned2015-geo

Mesurant 1,78 m, nous sommes comme souvent à la limite de la taille M mais lorsqu’on monte sur ce vélo, tout tombe pile-poil sous les mains ; la taille est bonne. Nous n’avons pas les genoux dans le guidon et nous n’atteignons pas la limite maximale de sortie du tube de la Reverb. Le cintre Syncros carbone de 760 mm et la potence de 50 mm, imposant visuellement avec leurs diamètres de 35 mm, proposent une bonne position.

T28A9906

T28A9867

Les poignées Syncros, semi lock-on (pas de verrouillage extérieur), sont fines et agréables mais manquent de rigidité sur l’extérieur. Sur le terrain, on sent souvent la poignée se déformer/vriller sous la main. Parallèlement à cela sur le millésime 2015, Scott a directement intégré la manette TwinLoc au lock-on gauche… Nous sommes peut-être en présence d’un cas isolé de pré-série, le fait est que notre poignée gauche ne cesse de tourner dangereusement en action. Après avoir serré à fond (et foiré) plusieurs vis (une T10 d’origine, un standard pas présent sur tous les multi-outils…) sans résultat probant, nous avons fini par ajouter un tour de scotch sous la poignée et un collier de serrage plastique pour résoudre le problème. Du grand art.

T28A9874

T28A9975

A côté de cela, notre vélo d’essai (que ce soit la version 2014 ou 2015) est très bien équipé d’origine : freins XTR, transmission X01, Reverb Stealth… Rien à redire, on en reparlera.

Sur la version 2014, on avait affaire à une fourche Fox Float 34,  pas si mauvaise au global, mais qui manquait cruellement de maintient en position ouverte (comme la plupart des fourches de série équipées du CTD de ce millésime). Cela nous a obligé à rouler avec plus de pression ; gagnant du maintien mais perdant en confort. Pour ce qui est de la suspension arrière, cela ne s’est pas passé comme on l’imaginait. Trop raide d’origine sur la première partie de course (avec les 30% de SAG préconisés), digne du fonctionnement d’un gros vélo de XC, le Genius LT Tuned 2014 ne nous a pas apporté le confort et l’efficacité qu’on attend d’un « gros » bébé enduro doté de 170 mm de débattement. A force de tests au fur et à mesure de la saison, nous avons réussi à trouver nos marques sur le LT pour finalement rouler la plupart du temps avec un bon 45% de SAG, de quoi amortir en souplesse les obstacles petits et gros. Les trois positions du TwinLoc nous ont bien aidé au pédalage pour compenser les inconvénients engendrés par une pré-contrainte importante. Malgré cette manette magique dont on reparlera, ce SAG de 40% couplé à un angle de tube de selle relativement couché de série finissaient par devenir vraiment désagréables sur de longues sorties avec une position très en arrière. Au regard de ce qui se fait chez les concurrents en matière de fonctionnement et au vu du potentiel et de la qualité de ce châssis, la version 2014 nous a laissé un goût amer de développement inachevé. La bonne nouvelle, c’est que Scott a écouté les remarques et fait évoluer son vélo pour 2015 !

Le Tuned 2015 adopte la toute nouvelle génération de fourche Fox Float 36 CTD. Sur le terrain c’est le jour et la nuit, dès les premiers hectomètres on se prend à descendre beaucoup plus en confiance et donc plus vite. Plus rigide et précise, sensible sur les petits chocs tout en proposant une bonne gestion de la compression basse vitesse, cette Fox 36 est une tuerie ! Notons au passage (c’est clairement un détail) que pour compenser la hauteur de la 36 (moins importante que celle de la 34), Scott a du adopter une cale (bien intégrée) sous la douille de direction. Au final, cette 36 n’a qu’un seul et unique défaut : son axe traversant non-rapide. Même s’il est avéré que l’on a toujours un multi-outils à portée de main dans le sac, c’est vraiment barbant à l’usage.

T28A9889

Intéressons-nous maintenant à la poupe. L’amortisseur Fox Nude est toujours d’actualité sur la version 2015 mais il a reçu de nouveaux et attendus settings. Scott a enlevé de la compression basse vitesse, ce qui confère à ce nouveau Nude un plus grand confort sur les petits chocs tout en roulant avec une pression plus importante et un SAG préconisé de 30%. Le fonctionnement de la suspension arrière est beaucoup plus homogène sur toute sa course, avec un meilleur maintien dans le débattement lorsque ça va vite ou dans les parties raides.

T28A9863

T28A0511

Les roues Syncros AM 1.5 Tubeless ready 27,5 pouces, hyper costaudes et extrêmement fiables sur la saison, ne se révèlent pas très dynamiques et pénalisent selon nous ce châssis de qualité. Sur du faux-plat lent et technique avec des mouvements de terrain et relances, le vélo (doté en plus d’un empattement général assez long pour une taille M) n’est pas très à l’aise. Il faut brusquer le Genius LT et avoir des watts pour aller vite dans ce genre d’exercice. L’essai d’autres roues AM/Enduro équivalentes telles que les Roam 50 nous a apporté plus de dynamisme.

T28A9911

T28A0361

Globalement, dans sa livrée 2015 le vélo se révèle très doué et stable lorsque ça va vite et nous incite à lâcher les freins. Avec de bonnes suspensions, plus rien n’arrête le Genius LT, si ce n’est un arbre… Véridique. Au jeu des épingles serrées, le Tuned ne s’en tire pas mal (malgré des bases assez longues et un angle de chasse prononcé) si on charge suffisamment l’avant pour tourner.

T28A0582

Au vu de la durée de l’essai et de la variété de chemins empruntés, nous avons bien évidemment adapté la monte pneumatique en fonction des conditions. Celle d’origine, composée d’un Schwalbe Hans Dampf EVO TrailStar 2.35 à l’avant et d’un Rock Razor EVO PaceStar 2.35, est exempt de tout reproche.

T28A0434

T28A0671

Au pédalage et en côte, le vélo est toujours très bon ; une fois lancé on ne se sent pas pénalisé par les roues AM 1.5. Cette mouture 2015 est un excellent grimpeur même sans l’assistance du TwinLoc, le vélo ne pompe pas exagérément.

T28A0379

Essayer le TwinLoc, c’est l’adopter… Cette manette (inventée par Peter Denke, passé ensuite chez Cannondale) propose trois positions permettant de jouer sur les suspensions avant et arrière : le mode « ouvert » propose 170 mm de débattement ; le mode intermédiaire réduit l’arrière à 110 mm et affermit les suspensions (position Trail du CTD) tandis que le mode « fermé » verrouille les suspensions. Cette dernière position est d’ailleurs plus sensible sur la version 2015 (pas complètement verrouillée) et procure de ce fait davantage de grip. Une fois que l’on a bien pris en main cette manette, on se surprend à la manipuler à la moindre variation de terrain. Cela en devient presque addictif…

T28A9877

T28A9884

Avec un test terrain aussi long, nous avons pu mesurer assez facilement la longévité du vélo et de ses composants. Les freins Shimano XTR (203/180 mm), puissants et faciles à doser, ne nous ont jamais fait défaut. Fait certainement rarissime, nous avons réussi à desserrer le raccord « banjo » du frein arrière (qui descend vers la base gauche) avec le talon de notre chaussure (qui frotte régulièrement la base gauche de n’importe quel vélo). On peut vous assurer que cela fait bizarre lorsque le joint (entre le banjo et l’étrier) explose et que l’huile jaillit partout sur l’arrière alors qu’on attaque une partie pentue… Un collier de serrage plastique (qui prend la base et la durite) peut vous éviter ce genre d’ennui.

T28A9919

Sur nos deux vélos, il nous a fallu vérifier très régulièrement le serrage de la vis T25 du dérailleur arrière x01. Les grips Syncros fins ont tendance à s’user rapidement. Modifiée entre les deux millésimes, la selle du Genius LT n’est pas d’un grand confort même s’il y a du mieux sur la version 2015.

T28A0056

Le Genius LT 2014 était équipé d’un guide-chaîne sous la base qui selon nous n’apportait rien si ce n’est des frictions ; Scott a dû faire la même analyse puisque cet artifice n’est plus d’actualité en 2015…

T28A9864

T28A0771

Conclusion

Ses nouvelles suspensions ont clairement métamorphosé le Genius LT. Comme le bon vin, cette version Tuned se bonifie avec le temps avec un montage cohérent et endurant.

T28A0324

T28A0810

Toutes ces évolutions que l’on a évoqué, sans oublier un pédalier Sram désormais en carbone, permettent au Genius LT 2015 (12,1 kg) d’économiser 300 grammes sur la balance par rapport au millésime précédent ! C’est assez impressionnant, d’autant plus que le tarif (inaccessible pour beaucoup de monde) reste inchangé : 6499 euros. Alléluia…

T28A0394

Après pas mal d’années à se chercher, Scott a enfin réussi a hisser son Genius LT au rang des meilleurs vélos d’Enduro du moment. On fleurte là avec la vision que l’on a du vélo de montagne idéal !

T28A0880

Les équipements Scott du testeur : Sac Grafter Protect 12L // Tenue Trail // Gants Superstitious // Chaussures ATR // Genouillères Grenade Pro II // Casque Groove II //

Pour en savoir plus :

Scott Genius LT //

Retour en haut de l'article

20 Commentaires »

  1. FuriousAlpine 18 décembre 2014 à 19:59 -

    6499 euros, c’est tout? Des broutilles quoi….

  2. Arlo 19 décembre 2014 à 08:55 -

    intérêt du commentaire ? zéro. On va mettre ça sur le compte de l’humour comme pour le 25 dents…

    Tout dépend de ses propres moyens. Si les marques proposent des bikes aussi chers, il doit bien y avoir des acheteurs ! Il n’y a qu’a observer les vélos sur une CDF ou un Epic.

    Le prix de ce Scott, la version la plus haute de gamme du LT, n’est finalement pas si « déconnant » comparé à la concurrence Spe ou Santa à 8k 10k voir 12k…

    Sinon, bravo l’équipe, encore un excellent test. On en veut plus ;-)

  3. clyde 19 décembre 2014 à 09:10 -

    Images sympas, compte-rendu agréable à lire. Le système de twin lock scott comme cannon m’intriguent: tu dis « le mode intermédiaire durci(t) la fourche et réduit l’arrière à 110 mm »
    En baissant le débattement arrière à 110 sur un vélo dont la géo est étudiée pour du 170, ne se retrouve-t-on pas avec un « chopper », surtout si l’avant se rigidifie en même temps? Qu’en penser en montée, où la position intermédiaire semble être la position à adopter ?

  4. Quentin Chevat 19 décembre 2014 à 09:26 -

    @Clyde : La position intermédiaire est effectivement la position idéale pour grimper sur sentiers en ayant un bon grip. Cette position permet de rester haut dans la course d’amortisseur et donc d’avoir la position la plus adaptée au pédalage.

    effectivement durcit avec un T c’est mieux ;-)

  5. clyde 19 décembre 2014 à 09:52 -

    ok mais 110mm c’est pas vraiment « haut dans la course », c’est 170mm avec un sag à 35%. Si en plus il y a un peu d’enfoncement au pédalage, l’arrière est quand même très très bas (et l’angle de tige de selle de ce fait très très couché), non?

  6. Quentin Chevat 19 décembre 2014 à 10:45 -

    La position intermédiaire propose un fonctionnement assez ferme de l’arrière (comme un CTD en position intermédiaire). Le TwinLoc agit donc sur la compression ET le débattement. On se retrouve bien placé sur le vélo pour pédaler, pas de sensation d’être en arrière ou au fond du débatt’.

    Je reviens sur ce que j’ai dit précédemment concernant la fourche, le site Scott n’est pas clair et m’a induit en erreur. Après vérification sur le vélo à l’instant, et comme je le disais au départ dans l’essai, le TwinLoc agit bien sur trois positions (tel un CTD) sur la Fox 36. La position intermédiaire permet un peu de confort mais surtout de ne pas dissiper l’énergie au pédalage, en danseuse notamment.

  7. Jeanphi 19 décembre 2014 à 11:26 -

    vous avez un chouette spot pour tester les vélos

  8. oseydoux 19 décembre 2014 à 18:38 -

    Hello Quentin, sympa ce compte-rendu longue durée, ça donne une excellente idée de ce à quoi s’attendre. Un gros plus dans ce genre d’investissement. Sinon, que pensez-vous des Grenade Pro ?

  9. FuriousAlpine 19 décembre 2014 à 21:06 -

    @Arlo: Je suis tout à fait d’accord avec toi, un vélo à 7000 boules ce n’est que 6 fois le SMIC…

  10. florian 19 décembre 2014 à 21:19 -

    Top l’essai quentin, les photos sont splendides !
    L’ayant vu de prés ce bike est vraiment magnifique ! Ca laisse reveur …

  11. LAUGOT 19 décembre 2014 à 21:54 -

    Merci pour l’essai. a quand les mêmes dans nos revues.
    Les remarques sur les prix des vélos finissent par lasser. Pourquoi les comparer au Smic ?
    On n’a pas le droit de se faire plaisir quand on en a les moyens ?

  12. Nelth 20 décembre 2014 à 00:11 -

    C’est un vélo de compétition que beaucoup n’arriveront peut-être pas à exploiter à plus de 50% alors à quoi bon le faire accessible au plus grand nombre… ?

    Chez Cannondale pour l’équivalent au niveau équipement on est au même tarif’, chez Spe on tape -1K.
    Sinon chez YT (je roule en Capra Pro) on tape à -2k5…

    Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ;)

  13. pierre 20 décembre 2014 à 10:30 -

    super test pro d’un vélo … que personne aura à part peut être deux ou trois banquiers suisse …

    ce n’est pas possible mais ca aurait été cool de rouler avec un enduro comp pour voir la vraie diff tout au long du test …

  14. jub06 20 décembre 2014 à 17:34 -

    Bonjour,
    merci pour ce test, je posséde un LT720, j’en suis trés content.
    Néanmoins, j’ai remplacé l’amorto par un nude, par contre je ne sais pas si j’ai les settings 2015….
    Est il possible d’avoir le code setting 2015?
    Si j’ai le nude 2014, est il possible de faire modifier les settings?
    Merci d’avance.

  15. jeje 20 décembre 2014 à 20:03 -

    Hello moi j’en ai un (merci Rémy)
    Un gros plaisir a rouler en plus il est trop magnifique
    Excellent rendement en monté et en descente on oublie tout.

  16. Jub06 21 décembre 2014 à 17:58 -

    Salut jéjé, tu pourrais me donner les codes seting qui sont sur ton amorto?
    Merci

  17. ferret 22 décembre 2014 à 08:56 -

    Salut jeje moi aussi si tu peux me faire passer les codes setting je suis preneur merci

  18. Poulain 22 décembre 2014 à 09:07 -

    Ne serait-ce pas le Chasseron en photo? Un de mes spot chéri…

  19. jeje 22 décembre 2014 à 10:41 -

    Salut j’ai ça écrit dessus CRM2
    Ou alors vous voulez ma pression de réglage ?

Donnez votre avis »

Connect with Facebook