Dopage à la Mega : La position de George Edwards (UCC)

Quentin Chevat 11 janvier 2013 47 6 232 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail
  • Tumblr

Publicité

Tournez la page (bouton en bas à droite sous la publicité) pour lire l’article…

IMG_2638

Réaction

Face à la gravité et à l’anonymat de l’affaire de dopage révélée par nos soins, George Edwards (UCC) l’organisateur de la Megavalanche de La Réunion a souhaité réagir dans nos colonnes…

Merci de me donner la parole.

Ce sujet d’actualité présente deux aspects : un très positif( si j’ose dire) et un autre négatif…

Pour le second, le caractère anonyme du résultat des tests pourrait jeter l’opprobre sur tel ou tel athlète figurant au classement du top 20. Néanmoins les caractéristiques sur lesquelles sont fondées les qualités nécessaires pour être performant en DH marathon/Enduro n’offrent pas d’avantage prépondérant à l’absorption d’un produit dopant, ce qui atténue la notion d’un résultat immérité !! Sans pardonner le mauvais esprit sportif du coupable.

Ce que je retiens de cette action, réside dans le fait que ce contrôle est un signal de prévention qui porte d’autant plus qu’il s’exerce au coeur d’une spécialité VTT encore très marginale dont l’ADN revendique un caractère « inapprivoisé ». Et en même temps la sphère communautaire du All Mountain peut désormais revendiquer qu’une attention bienveillante lui est adressée par les instances de régulation de l’éthique du Sport.

Je ne suis pas porté à dire à l’institution sportive ce qu’elle doit faire en la matière. Mais serai réceptif à toute information officielle pour prendre les mesures adéquates .

Vous souhaitant de prendre toujours autant de plaisir dans l’exercice de notre passion en 2013.

Salutations sportives

George EDWARDS

Autant dire qu’aujourd’hui la balle est dans le camp de la FFC pour  livrer le nom du fautif et ainsi mettre en application la sanction décidée par L’AFLD…

Retour en haut de l'article

47 Commentaires »

  1. Crunch 11 janvier 2013 à 14:09 -

    C’est certainement pas facile on peut très bien prendre un médoc pour soulager une douleur et se retrouver accusé à tort et ensuite lincher sur la toile attention à tous vos propos

  2. Quentin Chevat 11 janvier 2013 à 14:13 -

    Si l’AFLD existe (agence indépendante) c’est justement pour faire la part des choses entre le dopage intentionnel de celui pris par inadvertance. C’est elle qui juge et qui condamne si nécessaire…

  3. Thomas 11 janvier 2013 à 14:23 -
  4. Ricky Ad'Zoulaï 11 janvier 2013 à 14:24 -

    C’est tellement beau quand il parle mon jojo :)

  5. Crunch 11 janvier 2013 à 14:27 -

    Ok .ok on verra bien domage pour le sport je suis dans mon lit après une blessure et c’est une idée qui m’est venue;

  6. Quentin Chevat 11 janvier 2013 à 14:28 -

    Bonne recup’ alors Crunch ;-)

  7. Crunch 11 janvier 2013 à 14:38 -

    Merci a +

  8. Yeti 11 janvier 2013 à 14:40 -

    Pas d’obligation de republier le classement ? Bah c cool. 6 mois en période creuse. Pas de publication du nom. Aucune sanction donc. Bravo pour la politique de l’autruche. On se demande vraiment l’intérêt de cette sanction / information.

  9. Thomas 11 janvier 2013 à 14:41 -

    @Yeti +1

  10. Quentin Chevat 11 janvier 2013 à 14:47 -

    +1000, c’est justement pour ça qu’on en parle… Pour faire sortir le nom par voix officielle. L’affaire fait du bruit partout dans la presse inter’, ça va bouger ne vous inquiétez pas.

  11. Yeti 11 janvier 2013 à 14:54 -

    C pas à l’organisateur de l’évènement de republier les résultats corrigés ? Pourquoi en le fait-il pas ? il n’a lui aussi pas de nom (ce serait vraiment ubuesque !) ?

  12. Quentin Chevat 11 janvier 2013 à 14:58 -

    oui yeti c’est le cas… l’AFLD rend une décision anonyme que seule la fédé peut faire appliquer. UCC n’y est pour rien

  13. Quentin Chevat 11 janvier 2013 à 14:59 -

    Et pour l’instant UCC n’a pas eu les infos de la fédé

  14. Yeti 11 janvier 2013 à 14:59 -

    ok, merci pour la précision Quentin. Tout devient presque limpide… ;-)

  15. Quentin Chevat 11 janvier 2013 à 15:07 -

    peux pas être plus clair ;-) Restons « positifs »

  16. Crunch 11 janvier 2013 à 15:20 -

    Donc patience pas d’enervage …

  17. Fab Moretti 11 janvier 2013 à 15:22 -

    Il me tarde… je prépare un seau de cailloux !!!

  18. Lhassa 11 janvier 2013 à 15:45 -

     » les caractéristiques sur lesquelles sont fondées les qualités nécessaires pour être performant en DH marathon/Enduro n’offrent pas d’avantage prépondérant à l’absorption d’un produit dopant… »
    Il faudra qu’il m’explique, je ne comprends pas tout.

  19. Crunch 11 janvier 2013 à 16:13 -

    Le Monsieur dit que ton sport ne demande pas de grande qualité physique

  20. Pyorg 11 janvier 2013 à 17:04 -

    bon alors, je reprends une bière (ou 2) avec du saucisson et bout de comté (pour faire plaisir au chef) !

  21. Red Rum 11 janvier 2013 à 17:05 -

    @ Crunch: plus exactement que ce n’est pas un facteur de réussite aussi marquant que sur route (par exemple).

    Quentin, prochaine étape: la position de la FFC. Un premier contact?

    EnduroTribe, le choc des mots, le poids des photos ;P

  22. Mhuso 11 janvier 2013 à 19:37 -

    Question bête : pour un évênement UCC, quel réglement définits les produits dopant considérés comme interdits ? un règlement interne à l’UCC ou autre chose ? merci

  23. JEAN YVES 11 janvier 2013 à 19:46 -

    Qu’est ce que vous en aurai de plus d’avoir le nom du fautif ?
    Comme il n’y a pas de sanction, vous avez prévu de le lyncher ou quoi ?

  24. Mhuso 11 janvier 2013 à 19:54 -

    ba justement le minimum est que le fautifs subissent une sanction naturelle, à savoir au moins avoir la honte en publique. Si tout reste anonyme, c’est absurde, les contrôles anti-dopages ne servent strictement à rien…

  25. Nico 11 janvier 2013 à 21:08 -

    C’est juste allucinant de lire la partie sur « le dopage sert à rien pour améliorer les performances en dh marathon » … il suffit de faire une course pas entraîné pour se rendre compte à quel point on peut être à la rue physiquement et du coup moins performant en descente …..
    C’est comme dans tous les sports, à niveau égal le dopage fera la différence c’est triste mais c’est la réalité. C’est bien dommage qu’un des plus grand organisateur d’évènement refuse de l’admettre !!

  26. Dave 11 janvier 2013 à 21:41 -

    Il raison G. E. de répondre ça…. Il va quand même pas dire » le dopage en Enduro ça améliore trop les perfs, ça permet de gagner ».
    Il est malin! Merci à lui.

  27. leahpar 11 janvier 2013 à 21:44 -

    C’est du noyage de poisson son truc !,
    Il pourrait postuler à l’UCI le Georges…

  28. Okcbo 11 janvier 2013 à 21:48 -

    D’accord avec Nico. A chaque pratique son dopage !
    Il y en a partout, dans des disciplines hétéroclites, allant de l’endurance longue (marathon) au sprint. On en trouve même dans des disciplines à priori pas concernées par un quel onque avantage que pourrait procurer le dopage, comme l’escalade.
    Alors oui, il est dommage qu’un organisateur ne l’admette pas, surtout lorsqu’il s’agit d’épreuve d’envergure internationale.
    A trop vouloir préserver son pré carré, on finit par faire le lit des déviances.

  29. Tamtam 11 janvier 2013 à 21:52 -

    Connaissant un peu George je pense plutot que c’est une sorte de « naiveté » et que le pilotage est selon lui la clé de la discipline. C’était surement vrai avant mais la discipline devient tres pro et les qualités changent

  30. macassiu 11 janvier 2013 à 22:34 -

    Ne connaissant pas George je dirais que c’est un très bel exemple de langue de bois!

  31. Luma_16 11 janvier 2013 à 23:49 -

    Mr Edwards est plus méchant avec les « coupeurs de traj’  » qu’avec les chargés…

  32. Nicolas Rossit 12 janvier 2013 à 10:43 -

    est ce que Mr Edwards a déjà pédalé sur une spéciale en course poursuite de 20min?????

  33. Xavier Combe 12 janvier 2013 à 12:01 -

    Cela n’arrange pas le George, il fait le naïf, parce que je pense qu’il ne pouvait imaginer que des mecs pourraient accepter de se doper et venir sur ses épreuves, et c’est surtout pas une bonne pub pour sa société (indirectement, parce que le mot dopage est juste à côté du nom de ses épreuves dans les articles). Pour le nom du mec, cela pourrait aider pour éviter une fausse accusation, et foutre en l’air une carrière, si c’est un pro. Mais, je pense que cela ne devrait pas sortir. Cela devrait rester secret, parce que ce mec, s’il continue à venir sur les épreuves, c’est mort pour lui, et cela va être très dur avec les autres concurrents qui vont pas lui faire de cadeau.
    Alors, est ce qu’il doit payer toute se vie pour une erreur parce qu’il a franchi la ligne rouge, sans possibilité de réhabilitation? Si on fait comme cela, on fait des test sur toute les épreuves, et hors épreuves, et on suspend à vie tout les coureurs « limites », alors là, on va voir pas mal de monde qui va disparaitre.
    C’était arrivé à Stéphane Chambon, il y a quelques années, pour une histoire de fumette. Il avait été suspendu, et puis voilà, personne ne lui en a tenu rigueur.
    Mais là, comme on est dans un sport où le dépassement de soi est de mise, on a du mal à accepter que certains puissent faire des erreurs pour vouloir battre le voisin. Et certains seraient prêt à le caillasser pour lui faire payer l’opprobre qu’il a jeté sur notre discipline.
    Oh arrêter, le mec en ce moment, il doit crever de honte, se dire que si cela sort, sa carrière est morte, et que ce qu’il aime le plus, la compétition risque de lui être enlevée. Il l’a cherché okay, mais faut connaitre ses raisons (retour de blessure, organisme veillissant avec la nouvelle génération, erreur sur une prescription, perte de l’ordonnance….)
    Et comme le souligne Crunch, est ce que ce n’est pas une erreur toute bête de prise de médoc qui l’a fait accuser à tord….
    Surtout que le nom qui est mit en circulation par certains qui savent mieux que tout le monde et qui sont dans le secret des dieux (enfin, selon eux) me ferait chier, vu que c’est un mec avec qui j’ai toujours eu de bon rapports humains.

  34. Crunch 12 janvier 2013 à 13:16 -

    Et oui les gars un peu d’indulgence positivons nous avons un très très beau sport et le droit à l’ erreur mais un mea-culpa du pilote serrai bienvenue .!!!!!!!

  35. Guyome30 12 janvier 2013 à 18:26 -

    Vous avez pas internet ou quoi. On c’est déjà qui s’est !
    Quand tu connais la popularité du gars dans les courses, là c’est la goutte de trop.

    Ooops, j’ai donné un gros indice ;)

  36. Quentin Chevat 12 janvier 2013 à 18:34 -

    On a dit pas de nom ! Si on avait quelque preuve que ce soit, ça ferait longtemps qu’on vous l’aurait donné le nom !!!!!!!

  37. decx 12 janvier 2013 à 19:13 -

    perso je suis blazé je trime toute l’année pour rembourser mon bike me payer des belles sorties durant l’année et ces bof se permettent de se doper aucun respect por notre passion !!!pour moi sanction à vie!!!

  38. Red Rum 13 janvier 2013 à 00:04 -

    @Guyome30: on a internet, et l’orthographe :) mais toujours pas de preuves factuelles. Ca fini par faire cycliste de parking cette discussion. Qui ride demain?

  39. chicco38 13 janvier 2013 à 07:20 -

    Franchement, ceux qui pensent que notre joli sport n’est pas touché par le dopage sont bien naïfs !!! Vous croyez quoi ? qu’ils mangent 5 fruits et légumes par jour, s’étirent et font de la muscu ? Non mais sans blague, allez tenir le rythme de 6 mois d’enduro tous les week-end et vous verez si n’allez pas prendre 2/3 produits pour récupérer !!! il n’y a pas que le foot ou les routeux qui se dopent !!! peut-être pas au niveau d’Amstrong mais ils prennent tous des produits !!!

  40. decx 13 janvier 2013 à 07:40 -

    il y a des riders clean !!! eux on du merite!! allez je v rouler avec des belles chaussettes « dopers sucks »

  41. Geronimo47 13 janvier 2013 à 14:25 -

    Vous voir écrire du mal du père des maxis et de la trans v, j espère que le mec ne vous lie pas et que vos propos ne le décourageront pas et qu’il continueras a organiser de si beaux rassemblements. La liberté d’expression est un droit mais le devoir de chacun est de respecter l’autre.

  42. Klauhea 13 janvier 2013 à 15:58 -

    Merci G.E. de ce message mais personne n’est dupe et si la réserve reste de mise, ne serait-ce que pour respecter les procédures et le pilote, il serait appréciable de ne pas essayer de nous faire croire que l’amélioration des qualités physiques d’un coureur enduro ne contribue pas à ses performances et à son classement. Même si c’est pour préserver une belle organisation à laquelle nous tenons tous.

  43. yann 14 janvier 2013 à 09:59 -

    J’aurai le PV de l’AFLD dans quelques jours, on connaîtra alors le fond du problème, mais le nom ne sera donné ni par la FFC, ni par l’AFLD.

  44. leahpar 14 janvier 2013 à 10:56 -

    G. Edwards dit qu’il n’appliquera une sanction qu’à la demande de la FFC.
    Si elle demande à l’UCC de changer le classement de la Méga 2011 on connaitra le nom. Si elle ne le fait pas, c’est du foutage de gueule !!
    Il ne faut pas oublier que l’intéressé a peut-être touché un prize money qui reviendrait normalement au coureur PROPRE qui a finit juste derrière lui…mais ça c’est la théorie bien sûr

  45. yann 14 janvier 2013 à 11:04 -

    c’est là la stupidité du système. Si on accorde l’anonymat au pilote pour telle ou telle raison, justifiée ou non, c’est prévu par la loi, on ne peut donc pas transmettre une notif à Georges Edwards pour qu’il modifie le classement, auquel on saura qui a été condamné, et donc, l’anonymat ne sera plus assuré…

  46. Gael Princivalle 14 janvier 2013 à 21:07 -

    Dommage.
    Si on somme l’arrivée du dopage aux comportements peu sportifs que l’on rencontre désormais dans les courses (ceux qui poussent et touchent les freins des adversaires par exemple), ça ne donne pas envie d’y participer. Il va falloir s’inventer une autre discipline fun, conviviale et propre, accessible à tous… Des raids en monocycle ?

  47. Heyn 26 janvier 2013 à 21:08 -

    Je suis surpris par les gens qui semblent étonnés et scandalisés qu’une affaire de dopage frappe un évènement enduro vtt. l’enduro se professionnalise et fatalement la tentation est forte pour les pilotes qui veulent être les premiers à écrire leur nom en majuscules dans les colonnes de la disciplines (probablement aussi incités par des gens peu scrupuleux et très éloignés des valeurs sportives) .
    Il n’y a qu’à se tourner vers le cyclisme sur route, qui défraie encore et toujours les chroniques, pour voir que le dopage est présent, souvent aux avants postes, et bien difficile à combattre.
    il n’empêche que le spectateur, même s’il s’insurge publiquement contre le dopage, est fasciné par les coureurs qui grimpent des cols hors catégorie en rafale avec le sourire, limite en devant freiner dans les virages.
    L’enduro n’échappera vraisemblablement pas à la règle ; on s’émerveille(ra) devant les records qui tombent, devant des gars capable de relancer en torturant leurs pneu là où le commun des mortels met pied à terre et pousse sa monture en courant désespérément pour limiter la casse.
    Parmi eux certains auront sacrifié tout pour ce résultat, passé des heures à se défoncer à l’entrainement, en mettant entre parenthèse leur vie de famille et ce seront des héros ; d’autres auront repris de la dinde à noel avant de passer à la piquouse et ce seront … aussi des héros… jusqu’à ce que la vérité éclate. Armstrong en est aujourd’hui l’exemple vivant.
    En tout cas, moi , en 2013 ça ne m’empêchera pas de m’éclater à 30 secondes des premiers sur des spéciales de 3 minutes ; et même si je vous souhaite de finir plus près du vainqueur, j’espère que vous serez dans le même état d’esprit que moi quand je monte sur mon bike, prêt à passer de bons moments avec mes co-riders en liaison et à envoyer ce que je peux en spéciale, les pneus au sol et les pieds sur les pédales (si possible) … et oui j’avoue cet hiver je me suis dopé, je dois encore être positif au foie gras, aux huitres et au bon pinard… mea culpa !
    bons rides à tous

Donnez votre avis »

Connect with Facebook