Portfolio/audio : Coupe de France/Trophée des Nations 2012 à Valloire

Texte & photos : Quentin Chevat # Audios : Alice Chevat

Un air de Coupe du Monde

Après une première belle manche le week-end passé en Italie, tout le beau monde de l’Enduro international européen (où sont les Américains ???) avait rendez-vous ce week-end dans la station savoyarde de Valloire-Galibier pour la troisième Coupe de France FFC Enduro Series hôte de la finale du Trophée des Nations EMTN 2012.

Rappelons qu’après le SuperEnduro de Sauze d’Oulx, l’équipe anglaise d’Alex Stock/Dan Atherton/Joe Barnes occupe provisoirement la tête du classement par nations. Concernant la Coupe de France, Rémy Absalon mène après deux manches (Samoens et Allos) le bal devant Florian Nicolaï et Nicolas Quéré, ses coéquipiers du Team France.

Pour mettre tout le monde d’accord, Bernard Fantinato et son staff d’organisation ont programmé trois runs samedi matin, une longue spéciale l’après-midi, trois manches dominicales suivies d’un Mass-Start final “Trophée des Nations”.

 

Seuls Jérôme Clementz (qui dispute simultanément la Downieville Classic) et Nicolas Vouilloz ne sont pas au rendez-vous. Malgré cela c’est un petit air de Coupe du Monde “World Enduro Series” qui règne dans les allées du paddock valloirin…

 

A noter parmi la “starting list” le retour de Greg Noce (4e des Enduro Series 2009) qui entre deux présentations 2013 aux revendeurs Specialized, a décidé un peu au dernier moment de venir rouler à Valloire et ainsi dévoiler au grand jour le nouvel Enduro 2013 de la marque au “S”…

 


Fred Glo et Alex Balaud ont ouvert le premier tracé, tout est au carré, on va pouvoir envoyer les premiers concurrents…

Dans la poussière

Il fait grand beau en ce samedi matin. Les pilotes descendent du télésiège et attaquent une petite liaison en descente assez technique qui les mène vers le départ. Hanna Barnes (la soeur de Joe) s’en collera d’ailleurs “une bonne” ici en voulant rejoindre le second départ…

 

Cette année dès le début de matinée les pistes sont incroyablement sèches. Le passage des pilotes lève des nuages de poussière

 

Rémy Absalon (Commençal) passe la ligne d’arrivée en ayant doublé ses adversaires anglais Alex Stock et Joe Barnes. Il signe provisoirement le meilleur temps de la SP1

[audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/valloire12_remyabsalonsp1.mp3|titles=Rémy Absalon au micro]

 

Effectivement Rémy avait raison de se méfier puisque c’est bien Nicolas Lau (Cube Action Team) qui est le plus rapide de la spéciale inaugurale, talonné à 1 seconde par le belge Martin Maes (Yeti). Il signe également le meilleur temps de la SP2 et nous livre ses impressions…

[audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/nicolau_samedivalloire12.mp3|titles=Nicolas Lau au micro]

 

Aurélien Demailly (Cube), membre de l’équipe de France Juniors, s’attaque au pierrier matinal…

 

Estelle Vuillemin (Irwego Commençal) chute sur la deuxième spéciale et casse un frein. Elle nous raconte ses péripéties…

[audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/valloire12_estellevuillemin.mp3|titles=Estelle Vuillemin au micro]

 

Joe Barnes (Orange MTBcut) abandonne sur casse mécanique dans la 3e spéciale réduisant à néant les chances de victoire de l’équipe britannique…

 

Le cadet belge Martin Maes (Yeti), incroyablement régulier, signe le meilleur temps de la SP3. Il nous livre ses impressions à l’arrivée sans savoir à cet instant que Nicolas Lau sera moins rapide que lui sur la SP3… [audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/martinmaes_valloiresp32012.mp3|titles=Martin Maes au micro]

 

Coup de chapeau à l’ “handirider” David Etienne ici dans la SP3 qui malgré un champ de vision réduit et peu de sensations de son côté gauche, viendra à bout du week-end…

 

Andrea Bruno (Transition) attaque pour espérer placer l’Italie sur la seconde marche du podium des nations…

 

Alors que l’un répare, l’autre file vers la ligne d’arrivée à quelques hectomètres de là…

Une spéciale marathon

Après s’être ravitaillés, les pilotes remontent pour l’unique et longue spéciale de l’après-midi. Nicolas Lau s’échauffe au sommet,  il va falloir avoir les “cannes” sur cette spéciale d’environ 30 minutes…

 

Yannick Senechal (Santa Cruz MIA), leader chez les Masters, plonge dans la poussière en direction de St Michel de Maurienne…

 

Avec la distance, les écarts se resserrent…

 

Profitons de la descente et de la vue avant d’attaquer les redoutables montées…

 

Dur dur les coups de cul de cette longue et physique spéciale…

 

Après pas mal de parties physiques, on attaque à nouveau le sous-bois pour terminer par la voie romaine…

 

François Bailly-Maitre (Scott) passe la vitesse supérieure, rattrappe bon nombre de pilotes pour finalement signer le deuxième meilleur temps de l’après-midi juste derrière Nicolas Lau… [audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/fbm-valloiresp4.mp3|titles=François Bailly-Maitre au micro]

Le ciel nous tombe sur la tête

Dimanche matin, il est 8h et les pilotes aux avant-postes embarquent dans les remontées mécaniques avec en toile de fond un ciel de plus en plus menaçant. La météo est annoncée humide dans l’après-midi, mais pas avant. Avec les grosses averses de la veille au soir, les pilotes ont par précaution chaussé les “mud”…

 

Le premier tronçon en télécabine se déroule normalement. On descend un bout de piste jusqu’au télésiège suivant qui nous emmène ensuite au sommet. De là les pilotes devrons affronter un bon “raidar” en liaison pour atteindre le départ de la spéciale dominicale.

Quelques secondes après avoir posé nos fesses sur le télésiège, la pluie commence à tomber. Sans coupe-vent, il fait froid et Alex Stock assis à côté de moi se déhanche dans tous les sens pour se réchauffer. Nous arrivons trempés en gare au sommet et là, c’est le drame… Le télésiège vient de tomber en panne à peine le pied posé. Le brouillard est épais au sommet et l’orage approche…

 

Une vingtaine de pilotes ont pris la direction de la liaison. Nous ne sommes que trois en gare accompagnés des deux techniciens qui tentent de faire redémarrer la machine. Pendant ce temps là, l’orage gronde et les autres concurrents sont suspendus sous la pluie battante

 

La foudre vient de tomber tout près (sur un pylône ??). Ça commence à craindre pour les riders éparpillés au milieu de la montagne. Heureusement après 30 minutes d’efforts, le télésiège redémarre et l’ordre est donné d’évacuer au plus vite les pilotes du télésiège

 

Les quelques pilotes s’abritent à l’intérieur, certains se sont fait peur et personne “ne la ramène”…

 

Finalement plus de peur que de mal et on commence à se détendre au sommet. C’est même la fiesta dans le cabanon d’en face où une trentaine de pilotes se sont entassés…

 

Sans plus d’infos, la plupart des pilotes rejoignent dans le brouillard le bas de la station à vélo. Trempés, les concurrents partent se changer et à ce moment-là tout le monde pense que la journée est tout bonnement annulée…

 

Vers 11h la pluie a cessé et l’accalmie a l’air de tenir. L’Organisation décide finalement de faire remonter les riders pour au minimum un run raccourci d’un tiers de son tracé par mesure de sécurité. Près de 100 pilotes ne repartiront pas. Le Mass-Start est quant à lui annulé…

 

Au hasard du peloton, Stéphane Pierre (dossard 296) et son beau vélo rose (un Stumpy Evo customisé) sont “chauds bouillants” pour repartir… [audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/valloire12_velorose.mp3|titles=Stéphane Pierre au micro]

Après la pluie le beau temps, ou pas…

Le départ est redonné. Le speaker Eric Davaine et Enrico Guala (organisateur du SuperEnduro) scrutent les pilotes qui déboulent sur la fin de la piste “Mickael Pascal”…

 

Malgré la pluie matinale, l’adhérence est très bonne et les pilotes se font plaisir…

 

Nicolas Lau (Cube Action Team) termine son premier run avec un temps annoncé de 10 heures… [audio:http://www.endurotribe.com/wp-content/uploads/2012/08/valloire12_nicolau10h.mp3|titles=Nicolas Lau au micro]

 

Une fois l’erreur de chrono rectifiée, l’alsacien signera finalement le second meilleur temps derrière Nicolas Quéré (Commençal) qui lui termine en 9 minutes 42s

La décision est prise de remonter pour un ultime run sur la même spéciale. Sur ce dernier chrono, c’est le jurassien François Bailly-Maitre (Scott) coincé sur le pignon 11 vitesses qui va claquer un énorme 9 minutes 20s…

 

Sabrina Jonnier (Labyrinth) déboule dans la raquette d’arrivée en ayant dominé cette deuxième journée…

 

La moitié du peloton en a terminé lorsque la pluie recommence à tomber

 

C’est le moment de se faire tout beau pour la remise des prix

 

D’autant que le soleil revient, tout est bien qui fini bien

 

Nicolas Lau (Cube Action Team) remporte les deux journées de course et pose aux côtés de son fidèle destrier AMS 150 SHPC

 

Pour en savoir plus :

Podiums Coupe de France Podiums Trophée des Nations Classement scratch Photos Artreflex

Article lu 8 211 fois. Merci !