Karim Amour remporte la Maxiavalanche 2012 d’orcières

Texte : UCC # Photos : UCC/G. Le Guillou

1ère édition

Décorum grandiose pour la première édition de Maxiavalanche Europe Cup à Orcières qui entre par la grande porte dans le classement des sites de référence de la Descente Marathon ; tout d’abord grâce au tracé de la piste dont les côtes sont idéales 1.500 m de dénivelée négative pour 10 kilomètres, une configuration et une texture de terrain idéales pour enchainer paraboliques, passages aériens, grandes courbes et secteurs techniques en tout genre, des remontées mécaniques particulièrement performantes et pour couronner le tout, un accueil, une amabilité et une qualité d’organisation remarquables.

Cette piste très rapide dans sa partie sommitale s’est bonifiée au fil des courses de qualification et des manches de course et malgré son caractère plutôt très rapide (record de la piste par Karim Amour en 18:41’), un nombre infime de blessés était d’ailleurs à déplorer sur les 3 jours. Tous les favoris ont franchi les qualifications avec brio et la première ligne allait donc promettre une belle bagarre : Karim Amour (Kona World) avait pris une option sur la victoire avec le meilleur temps de la journée de qualifications.

Lorsque les 100 meilleurs riders sélectionnés pour l’Europe Cup s’élançaient pour la 1ère manche, le ton était donné avec un départ canon de Karim Amour ; Michael Scharer (MTB Team Wutrich Cannondale) le suivait comme son ombre et un groupe de furieux amené par Yoann Barelli (Us Cagnes Lapierre) et Bryan Regnier (CG Brigade Santa Cruz) était en chasse.

Si le pilote Kona allait imprimer sa domination, la bagarre pour les places d’honneur faisait rage, chacun poussant au maximum sa capacité de performance selon les secteurs. C’est ainsi que Franck Parolin (Giant Vertical Bike) décrochait un peu après avoir poussé trop loin son effort dans une portion de relance. Ainsi, dans l’enchainement d’épingles en sous-bois de la partie finale, Bryan Regnier allait lui ravir la 4ème place tandis que Yoann Barelli particulièrement en forme parvenait à obtenir la 3ème place et Damien Oton (Engine Lab) démontrait, après un départ moyen, qu’il était bien le plus complet puisqu’il terminait en seconde position.

Amour s’impose

Tout le monde remontait, le couteau entre les dents, pour la 2ème manche de la journée. C’était Kevin Lorenzato (Specialized) qui se portait immédiatement en tête mais le groupe de chasse n’allait pas lui offrir plus de 2 enchainements. Yannick Pontal (Sunn) reprenait la tête, dans sa roue Franck Parolin, l’incontournable Karim Amour et les frères Regnier, Jordan (Giant Vertical Bike) et Bryan. La vision de cette demi-douzaine de riders sur ces crêtes de montagne était un vrai spectacle et cette 2ème manche de Maxiavalanche d’Orcières Merlette allait être l’une des plus disputées.

Avant l’alpage, c’est Karim Amour qui pointait en tête, au grand dam du grand Franck Parolin qui grillait encore une cartouche de trop à l’entrée du final. C’est Yannick Pontal qui allait en profiter et toujours Damien Oton revenant, comme en première manche, pour remporter la 2ème place.

Au classement général de l’étape, on retrouve les 2 prétendants au titre avec Karim en tête et Damien Oton 2nd. Ces deux là ont encore les 2 manches finales de Suède, Åre, pour se départager.

La catégorie Challenger était remportée par Ian Austermuhle (Specialized) et chez les Dames, c’est Laura Nucerra (Kona), suivi d’Emilie Serre (Commencal) et Caroline Jenkins (Rocky Mountain).

Encore un week-end de rêve pour les participants à cette 3ème étape de Maxiavalanche à Orcières Merlette, une nouvelle piste qui va faire référence dans les années futures, tout était réuni pour se promettre d’être à nouveau à Orcières en 2013.

Pour en savoir plus :

Tous les classements Maxiavalanche.com

Article lu 6 130 fois. Merci !