La BC Bike Race 2012 en Sandman – Suite et fin

Pour faire suite au premier article et à la seconde partie, voici la fin des aventures d’Adrien et de son Sandman lors de la BC Bike Race…

Day 6

Ca y est, le soleil est bien présent, il fait même beaucoup trop chaud pour moi aujourd’hui. Le parcours tournait autour du camp de base, du coup on a un peu de temps pour profiter de notre après-midi. De mon coté tout va bien, je fini 19ème hier, j’ai enfin eu mon top 20 ! Je vais pouvoir profiter. Ca tombe bien car aujourd’hui encore j’ai dû faire face à un problème de fourche. Du coup j’ai fait les 48 km en rigide et ici c’est vraiment pas plaisant, surtout après 6 jours de course… Bilan : pas de plaisir sur les sentiers roulants et encore moins dans les descentes. Dommage car le circuit était super joli mais j’ai pu en profiter pour regarder le paysage et rouler avec d’autres personnes.

Je fini 32ème de l’étape et je suis toujours 26ème du général. Du coup, objectif top 25 pour demain, enfin si le mental veut bien suivre car c’est de plus en plus dur de se lever et encore plus quand il s’agit d’appuyer sur les pédales. Alors rendez-vous demain pour le dernier jour de course.

Dernier jour

Et bien voilà, ce matin je me réveille à 8 heures avec 2-3 changements. Pas de guignoles faisant le coq pour me réveiller, pas d’affaires à préparer et le mieux c’est que je suis dans un vrai lit king size ! Pour la dernière étape les organisateurs nous avaient concocté un joli petit truc de 27 km (easy pour nous) autour de Whistler. Ce que je ne savais pas c’est qu’on devait se taper toute la montée “à la pédale” comme disent les routiers afin de pouvoir faire la fameuse piste (dont je me rappelle plus le nom, mais un bon nom américain) et ensuite une boucle très vallonnée, digne des championnats du monde de cross, enfin plutôt de trial… En résumé pas facile l’affaire !

Après avoir essayé de partir à bloc avec un bon vieux goût de sang dans la bouche, me voilà attaquant ces virages relevés avec une aisance assez nulle, surtout sur les sauts. Au fait Gregou, j’ai besoin de pas mal de conseils parce que la technique “j’amorti tout à une certaine vitesse” ça ne marche plus… J’arrive tant bien que mal en bas en ayant même doublé quelques mecs. En ce qui concerne la suite, ben ça se passe de commentaires. C’est vraiment dur de relancer tous les 2 mètres dans du cassant après 7 jours à rouler plus de 3 h par jour.

Je passe finalement la ligne et pars directement à la dégustation, je devrais plutôt dire à l’hydratation… Les bars au pied du bike-park c’est très sympa. Il y a du monde, ça change ! Je fini la journée par une petite visite des shops de Whistler conseillés par Dada, un petit jeune qui monte… La soirée est calme et tranquille, le buffet du soir bien sympa. Très dommage pour nous, les boissons ne sont pas comprises…

Voilà la BC Bike Race c’est fini, je termine à la 27ème place.

Quelques chiffres :

Red Bull : 22
Bonbon bar : 28
Gel énergétique : 0
Kilomètres : 275
Temps de course : 20h 14
Temps d’attente pour laver le bike : 1h10
Temps d’attente pour les WC le matin : 48h

Voilà, je remercie Sandman Bikes sans qui je serai encore chez moi sous la pluie, Enduro Tribe et surtout Alice, Julbo et ma petite femme qui a bien voulu me laisser partir. Stop, j’ai presque la larme à l’œil. See you soon.

Article lu 5 150 fois. Merci !