Rémy Absalon nous raconte son SuperEnduro de Finale Ligure

Rémy raconte…

Texte : Rémy Absalon (Commençal IRWEGO) # Photos : SuperEnduro

En cours de préparation pour la Méga de La Réunion, je me suis rendu ce week-end à Finale Ligure pour la finale du SuperEnduro. Ca faisait déjà longtemps que je voulais faire une épreuve de ce championnat italien et j’avais du mal à trouver la place au calendrier. C’est chose faite et je ne regrette vraiment pas du tout ! Ils n’ont vraiment rien à envier aux Français niveau enduro, une organisation au top et avec de… la prestance on pourrait dire : un salon avec des stands team, des exposants, en plein centre ville, au bord de la mer qui plus est, un podium de lancement comme en rallye, comm., musique, 450 pilotes au départ, beaucoup de spectateurs même en spéciale, vraiment ça claque !

Le samedi soir, petit prologue en ville, rien de bien méchant, mais vraiment bon pour se mettre dans l’ambiance avec vraiment beaucoup de monde, cela faisait office de présentation pilotes.Bon pas de quoi faire des pronostique pour le lendemain car sur 300m de course, on devait tous être dans la même seconde, mais vraiment sympa !

1ère participation au Super Enduro pour Rémy Absalon

Le lendemain, là les choses se corsent, 50km à parcourir avec 1500 m de D+ pour 5 SP. Déjà ces chiffres font mal mais en plus, en Italie, les liaisons c’est pas les vacances, à peine 5mn avant chaque départ pour remettre le casque, les protecs, se concentrer vite fait, la journée s’annonce dure…

Rémy au départ avec son casque XC obligatoire en liaison

SP1 vraiment belle, bien descendante avec quelques jolis pierriers en sous-bois et un départ un peu physique avec relances après chaque épingle. Pour moi, un peu dur sur le début, les jambes ne sont pas trop là pour relancer mais ça se débloque doucement. Du coup, Djé Clémentz et Nico Vuilloz prennent un peu d’avance. C’est dit, il faut se réveiller.

SP2 la plus typée DH, ça envoie fort, c’est toujours rapide et cassant, là avec le nouveau Meta SX, c’est tout bon !! Je remonte au classement en faisant le 2ème temps à 1’’ de Nico. Sur 6’, bien content car il ouvre dans la DH et je n’ai pu faire qu’une reco, c’est cool, ça revient !

Première sortie pour le Meta SX

SP3 la plus physique, il va falloir se faire mal ! Et les déblocages d’avant m’ont fait du bien, je gagne et reprend environ 20’’ sur Nico, ce qui me laisse un peu de champ libre. Malheureusement Djé crève, pour lui, la course se termine. Mais il continue pour le fun, c’est cool, et ça permet de faire les liaisons ensemble vu qu’on a des dossards qui se suivent, c’est quand même plus sympa ! Merci pour la balade Djé 😉

SP4, la fatigue arrive après une vraiment longue liaison ! Mais départ avec vue sur la mer, grand soleil et spéciale ultra rapide où on plonge sur la Méditerranée… Classe ! Bonnes sensations mais pour moi ça se complique, je tape ma pédale sur une pierre, je ne peux donc plus enclencher du côté droit, là c’est la m… J’arrive à devancer Djé, mais Nico reprend forcément des secondes, 5 ou 6, il va falloir se battre dans la dernière !

En route vers la victoire

SP5, une des plus belles je trouve pour redescendre jusque Finale. Début très typé DH et final plus pédalant mais avec du pilotage car cela va vite, joli ! Là je donne tout, c’est un peu sauve qui peut dans les pierriers et obligé de pédaler, relancer assis à cause de ma pédale, après 50km, ça pique les jambes… Au final je fais le meilleur temps quand même, les challenges, ça aide à se dépasser ! L’attente avant de voir Nico est un peu longue et stressante mais il perd 30’’, il a fait une petite chute en plus. C’est Dan Atherton qui fait le 2ème temps.

Le podium avec le staff SuperEnduro

On termine donc fatigué mais c’était vraiment de beaux parcours, on s’est fait plaisir et l’ambiance entre pilotes étaient vraiment bonnes. A refaire ! Le podium est tard, 450 pilotes à passer, c’est long, mais là encore tout est parfaitement organisé, chaque pilote monte avec son bike, c’est cool ! Ensuite, SP6 Finale – Les Vosges… La plus longue.

Article lu 8 466 fois. Merci !