Présentation et essai : un nouvel Orbea Occam pour 2012

Texte : Eric Millot & Quentin Chevat # Photos : Orbea

Orbea lève le voile

C’est début août dernier qu’Orbea nous a convié dans la région de Formigal (Pyrénées espagnoles) à son Presscamp pour découvrir et essayer son tout nouveau joujou : l’Occam 2012. Totalement repensé, le vélo se veut aussi performant en montée qu’en descente. Après le teasing d’Orbea avec sa boite noire à l’Eurobike (un Occam était renfermé dans la boite, les visiteurs pouvaient le toucher et deviner ses futures formes), Enduro Tribe vous dévoile aujourd’hui en détail le nouvel Occam (123 mm) destiné à un programme Trail / All Mountain

L'Occam, complètement revu pour 2012

[one_half last=”no”]

Cinématique et géométrie

 

Advanced Dynamics & Diamond Link

Parlons de la cinématique. Initié sur le grand frère enduro Rallon, on retrouve logiquement la cinématique Advanced Dynamics (AD) propre à Orbea sur l’Occam mais couplée cette fois-ci à la biellette “Diamond Link”. Ce système en deux temps permet un amortissement très sensible en début de course, avec une absorption maximale des petits chocs entre le SAG et 50 % de la course de l’amortisseur. Passé la moitié du débattement, la courbe devient beaucoup plus progressive. Couplée à un amortisseur Fox RP2 ou RP23 au plus faible ratio de compression possible (200 x 51 mm) et avec des settings particuliers, cette cinématique permet d’utiliser l’ensemble du débattement sur les chocs hautes-vitesses en toute progressivité. Les axes sont surdimensionnés, axes de 15 mm au niveau de la biellette et du point de pivot principal (au dessus du boîtier de pédalier). Les roulements sont annulaires. Un ensemble qui allie sensibilité et rigidité.

 

 

Le système d’axe arrière C9-12

A l’image du Trek ABP ou du Split Pivot, Orbea lance son propre système permettant d’isoler le fonctionnement de la suspension du freinage. Comme sur les systèmes existants, c’est l’axe arrière qui sert de pivot. Dénommé C9-12 (pour Concentric 9 & 12 mm), il permet le montage d’un axe arrière 12 x 142 mm ou standard 9 mm via des adaptateurs interchangeables. Le système Orbea C9-12 est annoncé 100 g plus léger que les systèmes concurrents mai aussi plus étroit pour minimiser les risques d’impact avec les éléments extérieurs.

 

 

Géométrie Orbea Trail Evo II

L’Occam est doté d’une géométrie moderne, quelque peu “agressive” et peu courante sur un vélo en 123 mm. Notez plutôt…

  • Des bases ultra courtes en 420 mm !
  • 67.5º d’angle de chasse avec une fourche en 140 mm.
  • 73.5º d’angle au niveau du tube de selle avec une fourche en 140 mm.
  • Un top tube assez long (612 mm en taille M !!!) optimisé pour l’utilisation d’une potence courte.
  • Un centre de gravité rabaissé grâce à une boite de pédalier à 327 mm !

[/one_half] [one_half last=”yes”]

La courbe d'amortissement de l'Occam

Le système C9-12

Géométrie de l'Occam avec fourche en 120 mm

[/one_half]

9 versions disponibles

Doté de 123 mm de débattement à la roue arrière, l’Occam 2012 sera disponible en cadres carbone (4 versions) ou aluminium hydroformé (5 versions). Orbea annonce un cadre carbone avec amortisseur à 2,2 kg tandis que la version alu avec amortisseur est annoncé à 2,6 kg.

L'Occam alu H20

Le triangle avant est doté d’une douille de direction conique. Les passages de cables se font en externe le long du tube diagonal. C’est propre et élégant. Seul le cable de dérailleur avant passe en interne. Selon votre pratique, l’Occam est compatible avec des fourches de 120 à 140 mm de débattement. A noter qu’une version bodybuildée de série “X”, destinée à la pratique All Mountain avec fourche en 140 mm, sera proposé sur l’Occam S30 X (carbone) et H30 X (alu).

Belle finition et passages de gaines bien réalisés

Le programme de personnalisation MyO vous permettra de choisir vos propres composants et de bodybuilder éventuellement votre Occam…

Les différentes options de personnalistion MyO

Pour 2012, Hutchinson et Orbea ont travaillé ensemble pour développer un nouveau pneu : le Cobra 2.25 TL Race Ripost. C’est ce pneu qu’on retrouvera sur tous les Occam.

 

Les tarifs pour la France

Voici les tarifs des versions carbone et alu 120 mm et 140 mm… [one_half last=”no”]

OCCAM S10   ?

OCCAM S30  5.999 euros

OCCAM S40  4.699 euros

OCCAM S30X  3.799 euros

OCCAM S50  3.699 euros

[/one_half] [one_half last=”yes”]

OCCAM H10  3.199 euros

OCCAM H20  2.999 euros

OCCAM H30X  2.899 euros

OCCAM H30  2.799 euros

OCCAM H50  2.099 euros

[/one_half]

Aquí vamos…

C’est dans sa version S10, plutôt orientée XC Marathon / Trail, que nous avons pu l’essayer. C’est la version haut de gamme qui nous est proposée d’essayer, version carbone avec un ensemble suspension Fox, des freins Formula R1 en 160 mm, une transmission full Shimano XTR et des roues Mavic Crossmax SLR équipées de pneus Hutchinson Cobra LT spécialement conçu pour Orbea. Un repas light à espagnol et nous voici parés pour une après-midi de ride. Au programme, deux boucles de montagne, mêlant descentes de station, alpages, singletracks typés enduro et une montée technique.

C'est parti pour nos premiers tours de roues

Au départ le programme de l’après-midi semble étonnant, compte tenu des caractéristiques du vélo… en tout cas nous allons être rapidement fixés sur ses aptitudes dans la pente. Dans l’ambiance dès les premiers tours de roues, le vélo semble un peu perdu dans ces conditions de test. Le top tube très long (612 mm en Medium) et la potence de 100 mm ne favorisent pas les échanges ! Il faut dire que le pierrier du début de piste semble démesuré par rapport à l’Occam. Nous voilà arrivé dans un alpage, on respire un peu.

L'Occam dans le pierrier

On emprunte un singletrack où les relances sont un régal, l’ensemble est rigide et la faible inertie des Crossmax SLR, ce n’est que du bonheur ! On attaque une montée technique, le vélo motrice fort, on monte à bon train et l’enchaînement des petites marches se fait aisément. Après c’est le drame !

Une montée technique ? Pas de problème...

Où plutôt du bonheur, la pente s’inverse à nouveau, on attaque le single version enduro, épingles serrées, racines, rochers. A son guidon on se surprend à lâcher les freins, le rythme s’accélère, on oublie même que le vélo « ne fait que » 123 mm de débattement à l’arrière. Le système de suspension marche à merveille et même lorsque l’on prend les freins la suspension reste active.

On est impatient d'essayer l'Occam X avec une fourche en 140 mm

Le vélo tourne bien, il s’engage facilement aidé par le cintre de 700 mm qui permet d’avoir une bonne prise en main. Cependant lorsque le rythme va fort, on fini par trouver les limites de l’ensemble. Notamment de la fourche et des freins qui ont eu chaud durant ce test. Orbea a annoncé que la version définitive du triangle avant  carbone sera 20% plus rigide que celle que nous avons testé.

En conclusion, on peut dire que l’Occam est bien née, il pédale naturellement bien, mais a fait preuve de bonnes aptitudes dans le négatif, on aurait bien sûr aimé essayer la version All Mountain “X”, version body buildée avec une fourche en 140 mm, des roues All Mountain, des freins en 180 mm et surtout surtout surtout… heu vraiment une tige de selle télescopique.

Le clip Orbea

Article lu 41 202 fois. Merci !