Valloire High Race 2011, finale de la Coupe de France

Quentin Chevat 2 août 2011 0 2 794 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail
  • Tumblr

« Débutée le 18 juin aux Gets et après 4 rendez-vous et 8 manches en moins de 2 mois, c’est donc à Valloire que revenait la charge de conclure en ce dernier week end de juillet cette première Coupe de France d’Enduro labellisée FFC et organisée dans le cadre des Enduro Series par Tribe Events.

Tous les protagonistes de la saison sont bien au rendez-vous et on note même le retour de Remy Absalon et de quelques notoriétés dont Nicolas Lau, Yoan Vachette, Ben Cruz, Julien Trarieux, Charly di Pasquale, ou Damien Otton. Si pour le titre et la place de vice-champion les choses semblent réglées pour Jérôme Clementz et Greg Doucende, derrière, entre les 3ème et 10ème places tout reste encore possible, tout comme pour les titres de catégories où la lutte s’annonce là aussi très serrée. Comme à son habitude, depuis 7 ans en intégrant le premier championnat Enduro Series, Bernard Fantinato et son équipe mettent tout en œuvre pour offrir le week-end parfait, tant pour le contenu que pour l’écrin. Et la météo certes typique de la haute montagne ne va même pas venir gâcher la fête annoncée, et ce n’est pas si courant cet été en France.

La spéciale du samedi matin, à parcourir 3 fois, annonce nettement la couleur quant au terrain de jeu de cette édition. Une spéciale pentue, complète et même très technique sur sa partie basse avec des dévers très gras et des racines à gogo. On retrouve aux avant-postes les costauds de l’année sauf Doucende qui gère sa 2ème place provisoire. Une bagarre terrible qui fait une première victime en la personne de François Bailly Maitre qui se satellise sur une table et réussit néanmoins à finir son run, après avoir perdu beaucoup de temps et souffrant de contusions multiples. Le rythme est très élevé, le parcours sélectif et cela laisse présager quelques bouleversements d’ici la fin de la journée ou du week-end.

Les premières têtes d’affiches, et pas des moindres, vont tomber sur la mythique et grandiose spéciale du samedi après-midi qui dévale des sommets de Valloire à St Michel de Maurienne. Cette spéciale de 1800 m de deniv et près de 30’ de chrono pour les meilleurs est une épreuve dans l’épreuve à elle seule et on y retrouve toutes les joies et peines de l’enduro avec, entre autres, un final sur une voie romaine dantesque.

Jey Clementz assomme la course et colle plus d’une minute à Lau et pendant ce temps Quere jusqu’alors dans le top 5 explose sa roue arrière, abandonne et dit adieu à tous ses espoirs de podium final . Remy Absalon malade , grippé et au rupteur derrière Clementz laisse filer car, de son aveu même, il est «out of control», il ne repartira même pas dimanche matin, quelle course ! En tous les cas après ce round 7 en ce samedi soir, mathématiquement Jérôme Clementz est déjà vainqueur de la Coupe de France.

On va arrêter peut-être avec les superlatifs mais que dire alors de la spéciale de dimanche car elle est , elle aussi, grandiose. Ambiance brouillard épais au départ et c’est le couteau entre les dents que les prétendants au podium entament leurs runs. Gally, Giordanengo, Trocello, Arnould , Decugis, Bailly Maitre et Gourgin , qui tirera son épingle du jeu ? Le plus motivé et le plus percutant semblant être Giordanengo qui score dans le top 3 dans les deux premières spéciales et espère ainsi revenir sur Gally son plus sérieux adversaire. L’affaire trouvera son épilogue quand Giordy crêvera par 2 fois dans le 3ème run et perdra ainsi le podium tant convoité et bien plus encore. Au final c’est Vachette qui remporte devant Giordy pour quelques millièmes la 4ème et dernière manche de l’année, sorte de baroud d’honneur d’anciens, d’une journée que conclut encore victorieusement Clementz décidément insatiable. En champion exemplaire et talentueux, Jérôme Clementz marque de son empreinte et de manière indélébile une Coupe de France d’Enduro extrèmement relevée.

La hiérarchie française de l’année dans la discipline est enfin établie avec un très beau podium final sur lequel le jeune Gally rejoint Doucende et Clementz. Chez les filles victoire finale de Morgane Jonnier, au courage après son trauma crânien des Arcs. Victoire du très relevé podium Junior pour Marnay devant Nicolaï et Cure. Et le titre master pour Senechal qui aura largement dominé la saison.

Valloire aura ainsi symboliquement marqué de sa qualité la finale de cette première Coupe de France d’Enduro qui a vu le jour grâce aux volontés conjuguées de Frank Filbien pour la FFC et de Fred Glo pour Tribe Events avec le concours précieux d’Alex Balaud. Et un tel succès d’ensemble n’aurait pas été possible sans la mobilisation de beaucoup d’energies et de talents à l’instar des personnels pros ou bénévoles de Valloire et des autres stations d’accueil. Cette Coupe de France est donc née et bien née et nous lui souhaitons une longue vie, si les bonnes volontés présentes à son berceau continuent d’œuvrer pour elle.

Alors rendez-vous peut-être en 2012. »

Texte : L’Organisation // Photos : Artreflex-photo.fr

Retour en haut de l'article

Donnez votre avis »

Connect with Facebook