Le Specialized Enduro de Thomas Hartstern

Par Thomas Hartstern, pilote Véloder IRWEGO, 13 ème des Enduro Series 2009 :

CADRE : Specialized Enduro S-works carbone avec 160 mm de debat’, cadre que j’ai surtout choisi pour sa géométrie qui me convient parfaitement, empattement long base courte avec de l’angle au niveau de la fourche et en plus système de suspension très performant. On a jamais vraiment l’impression de talonner et très sensible sur les petits chocs, l’amorto est un Fox rp23 petit volume spécifique au vélo. (2.6 kg cadre et amorto)

FOURCHE : Fox van , donc à ressort parce que avec les float quand je veux rouler assez dur je n’arrive jamais a en utiliser tout le débattement.

POSTE DE PILOTAGE : Cintre easton monkey lite dh en carbone, manette de derailleur ar Sram Xo, freins Formula the one, trés puissants mais quand même facile à doser, potence raceface ride en 60mm+ vis titanes.

TRANSMISSION : pedalier next ou deus de chez race face avec boitier de pédalier enduro bearing roulement hybride céramique, plateau E13 de 38 anti deraill E13 Lg1, chaine shimano xtr tout comme la cassette en 11/34, dérailleur Xo sram pour sa robustesse et son fonctinement, enfin pédales crank brother candy sl.

TIGE DE SELLE : gravity dropper parce que c’est pour l’instant la seule que j’ai essayé et qui marche plus de 3 sorties et les 2 réglages de la position en 3″me vont trés bien.

ROUES : Mavic crossmax st, c’est léger mais ça reste quand même assez résistant. Avec des pneus maxxis entre Ardent 2.4 high roller swampthing et minion front en fonction du terrain, tout ça monté avec du latex en tubeless.

DIVERS : vis titane un peu partout parce que chez moi il pleut beaucoup, disque de freins en 180 mm avant arriére, petite protection en carbone en dessous du tube pour les diverses projection de pierres.

POIDS : entre 12.7et 13.5 kg en fonction de la période de l’année.

Cette année avec ce cadre qui est particulièrement léger je peux me permettre de mettre des composants plus lourd et qui marchent mieux ou juste plus robustes (pédalier, fourche), car je sais que sur des manches des enduros series quand tu as un problème technique ça te coûte vite cher au classement général, et que le plus important je pense sur le vélo c’est de s’y sentir à l’aise pour pouvoir être en confiance et essayer d’aller vite, pour ce faire un maximum plaisir.

Voila mon petit vélo, sinon la prochaine modif sera un système de moteur caché dans le cadre, mais c’est un secret…

Article lu 6 971 fois. Merci !